Psychothérapeute, psychologue, psychiatre : différences ?

Q: Quelle différence y a-t-il entre psychologue, psychiatre, psychothérapeute ou psychanalyste ?

R: Quel que soit le professionnel consulté, ce qui compte, c’est d’abord la relation humaine.
Le choix d’un psychothérapeute est très personnel, car il s’agit de trouver quelqu’un avec qui l’on soit à l’aise pour confier des choses que l’on ne raconte parfois même pas à ses meilleurs amis. Les qualités requises chez un psy relèvent de ses connaissances professionnelles, mais également de ses qualités personnelles, telles que ses capacités d’empathie, sa créativité, également d’un certain charisme qui peut susciter une sorte de “contagion positive” chez la personne qui le consulte. Son expérience de la vie et son expérience professionnelle jouent bien entendu un rôle très important, même si les études sur les critères de réussite des psychothérapies mettent en évidence avant toute chose la qualité du lien humain.

Rencontrer un psychologue ou un psychiatre

Il s’agit aussi de décider si l’on va s’adresser à un psychologue ou à un médecin psychiatre, le second seul étant habilité à prescrire des médicaments. Tandis que les psychologues ont une connaissance plus approfondie des questions liées à la pensée ou à la communication, les médecins psychiatres connaissent mieux les ressorts du fonctionnement du corps humain.

Aller voir un psychothérapeute

Psychologues et médecins psychiatres, au terme de leur formation universitaire, se retrouvent souvent sur les mêmes bancs pour apprendre le métier de psychothérapeute dans des courants spécifiques (psychanalyse, systémique, thérapies cognitivo-comportementales, approches corporelles, etc.). Au terme de plusieurs années de formation théorique et pratique ils obtiennent le titre de psychothérapeute auprès de leurs associations respectives.

La formation de psychanalyste

Après avoir fait leurs preuves durant plusieurs années comme psychothérapeutes, certains parmi eux s’engagent dans une formation plus approfondie qui conduit à l’obtention du titre de psychanalyste, survenant rarement avant l’âge de quarante ans.

Psychologue à Genève, j’ai suivi différentes formations relevant de la psychotherapie FSP, des TCC…. J’ai ensuite recentré ma pratique et ma réflexion sur la psychanalyse, obtenant le titre de psychanalyste.

Cabinet de psychologie ou un bon livre ?

Q:  A quoi bon consulter un psy alors qu’il existe tant de lectures consacrées au développement personnel en librairie ?

La crise sanitaire de la COVID-19 augmente-t-elle le risque de troubles psychologiques ?

Q : Depuis le début de la pandémie du coronavirus, j’ai l’impression que quelque chose en moi est en train de lâcher, je suis souvent au bord des larmes, j’ai de la peine à me concentrer dans mon travail. Je n’avais pas connu ce genre de problème dans le passé. Dois-je consulter ou attendre que cela passe tout seul ?

Pourquoi analyser les rêves en séance ?

Q : Quel est l’intérêt à parler de mes rêves à mon psy, alors que je le consulte pour des problèmes concrets de ma vie quotidienne ?

Est-il normal d’avoir des pensées folles ?

Q : Ne faut-il pas être un peu fou pour consulter un psy ?

Cabinet de psychothérapie privé ou service public ?

Q: Qu’est-ce qui change selon que je me dirige vers un cabinet de psychothérapie indépendant ou un centre de soins psychologiques du domaine public ?

Tous droits réservés © 2022 Hervé Bridy