Psychanalyste à l’écoute

Q: Qu’est-ce qu’un psy, et un psychanalyste en particulier, peut m’apprendre de plus que ce que je connais déjà de moi-même ?

R: Le psychanalyste est à l’écoute de ce que par définition on a tendance à ne pas remarquer chez soi-même, parce que cela se trouve enfoui dans des couches qui ne sont pas ou que très peu conscientes. Par son écoute attentive, en relevant des détails qui paraissent généralement anodins, le psychologue met le doigt sur des zones très sensibles qui sont à l’origine des turbulences pour lesquelles on sollicite son aide. Il peut alors mettre en évidence des contradictions en soi, pointer un lien entre une expérience vécue dans l’enfance et une situation présente. Le psychanalyste proposera par exemple de réfléchir ensemble (car ce ne sont que des hypothèses qu’il s’agira d’explorer, pour les confirmer ou les infirmer) au lien entre un événement douloureux et mal dépassé de l’enfance et un problème actuel qui peut apparaître au travail, ou dans son couple, ou avec ses propres enfants. Enfin il s’agira dans la suite du travail en psychothérapie de débloquer ces nœuds, quand ils sont la source de réactions inadaptées dans la vie actuelle, de symptômes, ou simplement d’une souffrance quotidienne.

A lire également : Psy silcencieux… ou pas ?

Consultations psychologiques remboursées ? Quels tarifs ?

Q : Les traitements psychologiques sont-ils pris en charge par l’assurance maladie ?

Pourquoi analyser les rêves en séance ?

Q : Quel est l’intérêt à parler de mes rêves à mon psy, alors que je le consulte pour des problèmes concrets de ma vie quotidienne ?

La crise sanitaire de la COVID-19 augmente-t-elle le risque de troubles psychologiques ?

Q : Depuis le début de la pandémie du coronavirus, j’ai l’impression que quelque chose en moi est en train de lâcher, je suis souvent au bord des larmes, j’ai de la peine à me concentrer dans mon travail. Je n’avais pas connu ce genre de problème dans le passé. Dois-je consulter ou attendre que cela passe tout seul ?

Cabinet de psychothérapie privé ou service public ?

Q: Qu’est-ce qui change selon que je me dirige vers un cabinet de psychothérapie indépendant ou un centre de soins psychologiques du domaine public ?

Psychanalyste à l’écoute

R: Le psychanalyste est à l’écoute de ce que par définition on a tendance à ne pas remarquer chez soi-même, parce que cela se trouve enfoui dans des couches qui ne sont pas ou que très peu conscientes. Par son écoute attentive, en relevant des détails qui paraissent généralement anodins, le psychologue met le doigt sur des zones très sensibles qui sont à l’origine des turbulences pour lesquelles on sollicite son aide. Il peut alors mettre en évidence des contradictions en soi, pointer un lien entre une expérience vécue dans l’enfance et une situation présente. Le psychanalyste proposera par exemple de réfléchir ensemble (car ce ne sont que des hypothèses qu’il s’agira d’explorer, pour les confirmer ou les infirmer) au lien entre un événement douloureux et mal dépassé de l’enfance et un problème actuel qui peut apparaître au travail, ou dans son couple, ou avec ses propres enfants. Enfin il s’agira dans la suite du travail en psychothérapie de débloquer ces nœuds, quand ils sont la source de réactions inadaptées dans la vie actuelle, de symptômes, ou simplement d’une souffrance quotidienne.

A lire également : Psy silcencieux… ou pas ?

Tous droits réservés © 2021 Hervé Bridy