Psychanalyste à l’écoute

Q: Qu’est-ce qu’un psy, et un psychanalyste en particulier, peut m’apprendre de plus que ce que je connais déjà de moi-même ?

R: Le psychanalyste est à l’écoute de ce que par définition on a tendance à ne pas remarquer chez soi-même, parce que cela se trouve enfoui dans des couches qui ne sont pas ou que très peu conscientes. Par son écoute attentive, en relevant des détails qui paraissent généralement anodins, le psychologue met le doigt sur des zones très sensibles qui sont à l’origine des turbulences pour lesquelles on sollicite son aide. Il peut alors mettre en évidence des contradictions en soi, pointer un lien entre une expérience vécue dans l’enfance et une situation présente. Le psychanalyste proposera par exemple de réfléchir ensemble (car ce ne sont que des hypothèses qu’il s’agira d’explorer, pour les confirmer ou les infirmer) au lien entre un événement douloureux et mal dépassé de l’enfance et un problème actuel qui peut apparaître au travail, ou dans son couple, ou avec ses propres enfants. Enfin il s’agira dans la suite du travail en psychothérapie de débloquer ces nœuds, quand ils sont la source de réactions inadaptées dans la vie actuelle, de symptômes, ou simplement d’une souffrance quotidienne.

A lire également : Psy silcencieux… ou pas ?

Adolescent en crise, confiance des parents

Q: Notre fils a 14 ans et nos relations deviennent difficiles, il refuse de nous parler et s’isole avec son téléphone. Une amie m’a conseillé d’utiliser un logiciel espion pour suivre ses conversations car son enfant avait de mauvaises fréquentations au même âge.

Psy d’ados face au suicide

Q : Depuis quelque temps, notre fille a tendance à s’enfermer dans sa chambre. Elle a exprimé à plusieurs reprises qu’elle en a assez de tout, et qu’elle pense que ce serait mieux pour tout le monde qu’elle ne soit plus là. Nous sommes très inquiets, et aimerions savoir quelle attitude adopter.

Consultation chez un psychologue : voie à suivre

Q: J’ai des problèmes de sommeil, des conflits dans mon couple, mais je ne sais pas si je dois demander des médicaments à mon médecin, rencontrer un psychologue, ou si nous devrions faire une thérapie de couple, car il y a tellement de cabinets différents à Genève ?

Psychothérapeutes : comment choisir son psy à Genève ?

Q : Je souhaiterais consulter un psychothérapeute mais l’annuaire de psychothérapeutes à Genève est si touffu que je m’y perds. Pourriez-vous me guider dans ce choix ?

Psychanalyste à l’écoute

R: Le psychanalyste est à l’écoute de ce que par définition on a tendance à ne pas remarquer chez soi-même, parce que cela se trouve enfoui dans des couches qui ne sont pas ou que très peu conscientes. Par son écoute attentive, en relevant des détails qui paraissent généralement anodins, le psychologue met le doigt sur des zones très sensibles qui sont à l’origine des turbulences pour lesquelles on sollicite son aide. Il peut alors mettre en évidence des contradictions en soi, pointer un lien entre une expérience vécue dans l’enfance et une situation présente. Le psychanalyste proposera par exemple de réfléchir ensemble (car ce ne sont que des hypothèses qu’il s’agira d’explorer, pour les confirmer ou les infirmer) au lien entre un événement douloureux et mal dépassé de l’enfance et un problème actuel qui peut apparaître au travail, ou dans son couple, ou avec ses propres enfants. Enfin il s’agira dans la suite du travail en psychothérapie de débloquer ces nœuds, quand ils sont la source de réactions inadaptées dans la vie actuelle, de symptômes, ou simplement d’une souffrance quotidienne.

A lire également : Psy silcencieux… ou pas ?

Tous droits réservés © 2022 Hervé Bridy